previous arrow
next arrow
Slider
Si vous êtes toujours sous Windows XP, votre navigateur est obsolète et peut ne pas être compatible avec notre site Web. Nous vous suggérons fortement d’utiliser Google Chrome. Cliquez sur l'icône pour télécharger le navigateur Google Chromeicon google

Quel est le mandat du Collectif caribou?

Il est utile et urgent de réduire l’activité humaine dans certains secteurs de l’aire de répartition du caribou forestier si l’on veut assurer sa survie.

Le Collectif caribou a-t-il l’autorisation de fermer des routes forestières?

Nos activités s’effectuent avec l’autorisation du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec et la collaboration d’Environnement Canada dans le cadre du programme Fonds autochtone pour les espèces en péril (FAEP).

Classification et taxinomie du caribou

  • Ordre des Artiodactyles
  • Famille des Cervidés
  • Sous-famille des Capréolinés
  • Genre Rangifer
  • Espèce tarandus

Selon les experts, établir la classification de cet animal sous un niveau inférieur à celui de l’espèce d’après sa diversité physique, comportementale et écologique peut poser d’énormes difficultés.

En 1961, Banfield a défini, selon les mensurations crâniennes, le pelage, la forme des bois et des sabots, 5 sous-espèces de caribou en Amérique du Nord :

  • Le caribou des bois (Rangifer tarandus caribou)
  • Le caribou de la toundra (Rangifer tarandus groenlandicus)
  • Le caribou de Grant (Rangifer tarandus granti)
  • Le caribou de Peary (Rangifer tarandus pearyi)
  • Le caribou de Dawson (Rangifer tarandus dawsoni), maintenant disparu

Au Québec, seule la sous-espèce Caribou des bois est présente. Parmi celle-ci se dessine trois populations distinctes (écotype) si l’on se base sur les milieux qu’elles fréquentent, leur comportement migratoire et leur stratégie d’évitement des prédateurs lors de la mise bas :

  • Le caribou forestier, qui habite la forêt boréale;
  • Le caribou montagnard, établi en Gaspésie et dans les monts Torngat, au Labrador;
  • Le caribou toundrique ou migrateur, vivant en grand troupeau au nord du 52e parallèle.

Jusqu’à maintenant, l’appellation officielle était « Caribou des bois, écotype forestier » ou plus communément, « caribou forestier ». Toutefois, avec l’avancée des connaissances, que ce soit sur l’écologie du caribou, sur la génétique ou sur les fondements de la taxinomie, une diversité plus importante de sous-espèces de caribou a été révélée chez celles définies au départ par Banfield. En effet, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) s’est penché sur les différentes populations de caribou au Canada, maintenant nommées « unité désignable (UD) », et en a reconnu 12, dont 4 au Québec :

  • Le caribou migrateur de l’est (UD 4) incluant les populations des rivières George et aux Feuilles;
  • Le caribou boréal (UD 6) correspondant au caribou forestier;
  • Le caribou des Torngat (UD 10) correspondant au caribou montagnard des monts Torngat;
  • Le caribou de la Gaspésie (UD 11) correspondant au caribou montagnard des monts Chics-Chocs.

Voilà pourquoi il est possible de voir différentes appellations pour le caribou qui habite la forêt boréale, en plein cœur du Québec :

  • Caribou des bois
  • Caribou des bois, population boréale
  • Caribou boréal
  • Caribou des bois, écotype forestier
  • Caribou forestier

Références :

COSEPAC. 2011. Unités désignables du caribou (Rangifer tarandus) au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. 88 p.

Équipe de rétablissement du caribou forestier du Québec (2013). Plan de rétablissement du caribou forestier (Rangifer tarandus caribou) au Québec – 2013-2023, produit pour le compte du ministère du développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec, Faune Québec, 110 p.