Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Protection des espèces en danger

Les gouvernements ont l’obligation légale et la responsabilité de protéger les espèces et leurs habitats. Au Canada, la Loi sur les espèces en péril a été adoptée en 2003. Elle vise à prévenir la disparition des espèces sauvages et à permettre leur rétablissement.

Au Québec, le gouvernement a adopté la Loi sur les espèces menacées et vulnérables (LEMV) en 1989. La LEMV identifie les espèces en situation précaire et favorise la mise en place d’une stratégie pour rétablir les espèces désignées et leurs habitats. C’est dans ce contexte que s’inscrivent les plans de rétablissement des espèces.

La gestion des espèces fauniques en situation précaire est sous la supervision du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), tandis que le suivi des espèces floristiques dépend du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP).

Le plan de rétablissement

Un plan de rétablissement répertorie et priorise les mesures à prendre pour garantir la survie d’une espèce donnée, à court, moyen et long terme. Ce plan est généralement issu d’un processus de concertation entre plusieurs parties intéressées, membres de l’équipe de rétablissement de l’espèce. L’équipe de rétablissement du caribou forestier regroupe ainsi des membres provenant du gouvernement, des Premières Nations (dont le Conseil des Montagnais d’Essipit, le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean, le Conseil de bande de Betsiamites, de même que de l’Administration régionale crie, le regroupement Mmit Innuat et le Conseil Mamuitun), ainsi que de l’industrie forestière, des milieux de la recherche et de l’environnement.

Quels sont les buts et objectifs du Plan de rétablissement du caribou forestier?

Le Plan de rétablissement du caribou forestier a été publié en avril 2009. Il s’agit d’un outil indispensable visant le maintien des populations de caribous forestiers au Québec.

Le but principal de ce plan est de permettre au caribou forestier de retrouver un état satisfaisant partout dans son aire de répartition afin qu’on puisse le retirer de la liste des espèces menacées ou vulnérables.

Pour atteindre ce but, trois objectifs principaux ont été établis:

- Maintenir l’occupation de l’aire de répartition actuelle du caribou forestier. Ceci implique de faire cesser la régression de l’aire de répartition du caribou, en se concentrant particulièrement sur sa limite méridionale.

- Atteindre et maintenir un effectif d’au moins 12 000 caribous forestiers au Québec, avec une répartition uniforme à l’intérieur des strates d’habitat.

- Maintenir et consolider les hardes isolées de Val-d’Or et de Charlevoix; l’équipe de rétablissement recommandait l’atteinte d’un effectif sécuritaire de 50 individus à Val-d’Or, d’ici 2015, et de 100 individus à Charlevoix, d’ici 2010.

Quelle stratégie pour atteindre ces objectifs?

Le plan de rétablissement propose un plan d’action qui comporte trente mesures pouvant permettre l’atteinte des objectifs.

Pour chacune des mesures, le plan identifie les responsables de la mise en oeuvre et leur attribue un ordre de priorité. La mise en oeuvre des actions de priorité 1 est essentielle pour assurer le maintien du caribou. La sensibilisation du public, des communautés autochtones, des chasseurs et des intervenants forestiers est l’une de ces actions prioritaires. D’autres mesures concernent:

- le maintien ou l’augmentation du taux de survie des caribous, ce qui
inclut des actions visant à limiter les facteurs de mortalité (chasse, braconnage, prédation);

- la conservation d’habitats adéquats pour le caribou forestier;

- l’adoption de mesures d’aménagement forestier visant le maintien, à long terme, de l’intégrité de la forêt boréale;

- „„la poursuite de la recherche et le développement de connaissances sur l’état des populations, les relations proies-prédateurs, l’utilisation de l’habitat, etc.

Mise en oeuvre du plan de rétablissement

C’est l’équipe de rétablissement qui est en charge d’assurer la mise en oeuvre du plan de rétablissement.

Plusieurs actions du plan de rétablissement sont actuellement mises en place. Certaines étaient même appliquées avant sa publication. Ainsi, le plan d’aménagement de plusieurs unités d’aménagement forestier (UAF) intègre déjà des éléments de la stratégie de l’aménagement de l’habitat du caribou forestier. De même, le réseau d’aires protégées est actuellement en expansion. En effet, au cours des sept dernières années, la superficie de secteurs protégés dans l’aire de répartition du caribou forestier est passée de 0,6 à 7,09 %. Enfin, plusieurs programmes de recherche ont été réalisés et sont en cours afin de mieux connaître les besoins de cette espèce. Ceci est un très bon début, mais il faudra veiller à mettre en oeuvre l’ensemble des mesures pour assurer l’atteinte des objectifs du plan de rétablissement.

Quel est le potentiel de rétablissement du caribou forestier?

Les perspectives de rétablissement du caribou forestier semblent raisonnablement bonnes. Toutefois, ce pronostic varie fortement selon les secteurs. Ainsi, la connectivité existant dans le centre et le nord de l’aire de répartition, ainsi que l’abondance des caribous, augmentent les chances de persistance de l’espèce dans ces zones. À l’inverse, dans le sud et pour les hardes isolées, le rétablissement du caribou forestier semble précaire. Le maintien de ces populations paraît difficile en raison des nombreuses perturbations qu’elles subissent et des modifications importantes de leur habitat.


FacebookTwitterShare on Google+
Questions et commentaires
Pour toute question concernant les fermetures de routes forestières, veuillez vous adressez au ministère des Forêts, de la Faune et des parcs du Québec de la région Côte-Nord:
Site MFFP
Pour toute question concernant la règlementation relative à la villégiature, aux installations temporaires ou à la construction de bâtiments sur le territoire non-organisé Mont-Valin, veuillez vous adressez à la MRC Fjord-du-Saguenay:
Site MRC
Pour toute question concernant le programme Fonds autochtone pour les espèces en péril (FAEP), veuillez vous adresser à Environnement Canada:
Site Env. Canada
Pour toute question concernant le Collectif caribou ou le projet, veuillez nous écrire en utilisant le formulaire de contact du site.
Nous joindre